Recherches – Delphine Klein

Projet de thèse :

La récriture des classiques. Goethe et Schiller dans la production dramatique récente d’Elfriede Jelinek (2004-2011)

L’écriture iconoclaste et hautement intertextuelle d’Elfriede Jelinek constitue une véritable mine pour la recherche universitaire qui se plaît, entre autres, à l’identification minutieuse et érudite des renvois intertextuels – un déchiffrage toujours fragmentaire. Mais la « dialogicité » de ses textes s’exacerbe dans sa production dramatique récente avec des pièces qui s’affichent comme des « récritures » des classiques germanophones : on pense notamment à Ulrike Maria Stuart, travail complexe d’actualisation de la tragédie schillérienne Maria Stuart (1800), au Voyage d’Hiver (2011), qui revisite quant à lui le cycle éponyme de Schubert (1827), et aux drames dits « secondaires », Abraumhalde et FaustIn and out, inspirés respectivement en 2008 par Nathan Le Sage de Lessing et en 2010 par le Urfaust de Goethe. Mais que peut-il bien rester des drames, classiques s’il en est, de Goethe ou de Schiller dans les textes d’une dramaturge connue pour son écriture subversive et anti-canonique ? Quels peuvent être les enjeux de la récriture et de l’actualisation de ces textes fondateurs ?

Notre analyse de la ré-exploration contemporaine du patrimoine culturel chez Jelinek se focalise sur la confrontation avec les deux grands monuments de la littérature nationale, Goethe et Schiller, ces « blocs de marbre » que l’artiste viennoise entend « gratter avec ses ongles mous » – vanité de l’écriture ? L’originalité de notre travail consiste ainsi à travailler au plus près de l’actualité de l’écriture de la dramaturge avec un corpus très récent, sur lequel la littérature secondaire est quasiment inexistante. De fait, la récriture du Faust de Goethe et celle de Maria Stuart de Schiller ne sont pas non publiées : FaustIn and out n’est disponible en ligne que depuis le 8 mai 20121, et Ulrike Maria Stuart reste à ce jour inédite2.

Notre investigation nécessite au préalable une réflexion sur la récriture en tant qu’elle s’inscrit à la fois dans le champ des études intertextuelles et dans celui des études sur la mémoire culturelle. Il s’agit également de cerner la spécificité de cette forme d’écriture dans la production littéraire d’Elfriede Jelinek. Notre travail développe une analyse sur la manière dont le théâtre actuel peut se faire vecteur de réception et de transmission d’un héritage culturel, littéraire et philosophique, même à travers la transgression. Nous nous intéressons non seulement aux modalités de la récriture de Goethe et Schiller, mais aussi à la façon dont les textes de Jelinek font écho à la mémoire culturelle collective de textes canoniques, à propos de laquelle ils invitent à réfléchir. Notre travail permet finalement de questionner non seulement le rapport d’Elfriede Jelinek au patrimoine classique, mais aussi à sa propre « classicisation ».

Mots clefs : théâtre classique, théâtre contemporain, littérature autrichienne, réception, récriture, classicisation

Directeur de thèse : Ralf Zschachlitz, Professeur des Universités à l’Université Lyon 2

Laboratoire : LCE (Langues et Cultures Européennes, EA 1853, Université Lumière Lyon 2)

Ecole doctorale : ED 3LA, Lyon

 

Publications

Revues avec comité de lecture

« Polarités et métamorphoses dans FaustIn and out d’Elfriede Jelinek », Studia UBB Dramatica, 2/2012, p 85-100.

Revues en ligne avec comité de lecture

« Les Drames de princesses et de reines d’Elfriede Jelinek : déconstruction et impasse du discours genré », Loxias, n°34, mis en ligne le 15 septembre 2011, URL : http://revel.unice.fr/loxias/index.html?id=6874

Actes de colloque avec comité de lecture

« De l’abus à l’affût des tabous. Ulrike Maria Stuart d’Elfriede Jelinek », Témoigner. Entre Histoire et Mémoire, n°113, Bruxelles/Paris 2012, p. 51-63.

« Elfriede Jelinek face aux classiques et à sa propre classicisation », Postures, n°16, Montréal 2012, p. 53-68.

 

Projets scientifiques en cours

27-28-29 mars 2014 : Initiatrice et organisatrice principale du colloque international « ‘Faites ce que vous voulez !’ – Faire, défaire, contrefaire l’autorité. Regards croisés sur Elfriede Jelinek », en collaboration avec Aline Vennemann, co-organisé avec les laboratoires LCE (Lyon 2) et CELEC (Saint-Etienne), le Elfriede Jelinek-Forschungszentrum et le Goethe Institut de Lyon

Rédactrice en chef du carnet de recherche « Autour de Jelinek. Regards croisés sur une artiste autrichienne » (En ligne depuis le 23 novembre 2012). URL : http://jelinek.hypotheses.org/

 

Traductions

en cours :

Elfriede Jelinek, FaustIn and out (2010)

Essais : Sprech-Wut (Ein Vorhaben), Anmerkung zum Sekundärdrama, …

Lien vers mon site personnel




Citer ce billet
Delphine Klein (2012, 23 novembre). Recherches – Delphine Klein. Autour de Jelinek. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qk5u

  1. Elfriede JELINEK : FaustIn and out [2010]. [En ligne depuis le 08.05.2012, URL : http://www.elfriedejelinek.com ; page consultée le 09.05.2012]. Elfriede Jelinek nous indiquait dans une récente correspondance que cette pièce ne connaîtra pas de publication papier (Email du 20.02.2012). []
  2. Seul un extrait de la pièce est disponible en ligne sur le site de l’auteure depuis le 18.06.2005. []

Delphine Klein

Rédactrice en chef de ce carnet, Delphine Klein enseigne l'histoire et la géographie en allemand dans la section binationale Abibac du lycée Honoré d'Urfé de St Etienne et donne des cours de littérature allemande contemporaine et de traduction à l'Université Jean Monnet de St Etienne.

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.